Home  I  Student Works  I  Links  I  Documents  I  Contact  I Vita              

 

 

Peter GAIDA

 

Doktor der Geschichte

Staatl. gepruefter Uebersetzer

Ex-Dozent an der Universitaet Bremen

Mitglied des deutsch-franzoesischen Historikerkomitees

Schwerpunkte: Frankreichstudien, Faschismus, Kolonialismus, Zwangsarbeit

 

Docteur en histoire

Ancien maître des conférences à l'Université de Brême

Traducteur certifié par l'Etat

membre du comité d'historiens franco-allemands

Recherches: France, fascisme, colonialisme, travail forcé

 

Mail: petergaida@web.de

Web: www.petergaida.de

 


 

"Espagnols rouges"

Travailleurs forcés oubliés de la Seconde Guerre mondiale

Projet d´exposition

Coordination: Antonio Munoz-Sanchez/Peter Gaida/Jean-Francois Berdah

Le travail forcé durant la Seconde Guerre mondiale a beaucoup préoccupé les historiens qui ont produit les trente dernières années une multitude d’études, d’expositions et de colloques. Aujourd’hui, le sort des treize millions de travailleurs forcés en Allemagne nazie est fortement ancré dans l’historiographie et dans la conscience collective de la société allemande. Or, plus de 20 millions d’Européens de Brest à l’Algérie, de la Scandinavie à la Russie ont également connu le travail forcé pour le IIIe Reich et ses satellites. Le phénomène du travail forcé dans « l’Europe d’Hitler » est peu étudié et demeure tributaire de la recherche et de la mémoire dans chaque pays. Un important groupe de travailleurs forcés très peu connu sont les réfugiés de la Guerre d’Espagne, qui ont dû travailler à la fois pour le régime de Vichy et pour le régime nazi : les « Espagnols rouges ».

Nous cherchons des documents sur les camps de l´OT! Aidez nous

 

"Rotspanier"

Vergessene Zwangsarbeiter des Zweiten Weltkrieges

Ein Ausstellungsprojekt

Koordination: Antonio Munoz-Sanchez/Peter Gaida/Jean-Francois Berdah

Das Phänomen der Zwangsarbeit im Dritten Reich hat die Geschichtswissenschaft in den letzten Jahrzehnten stark beschäftigt und zu einer Fülle an Literatur, Ausstellungen und Kolloquien geführt. Heute ist die zentrale Rolle der Zwangsarbeit für die nationalsozialistische Kriegswirtschaft ausführlich erforscht und das Schicksal der 13 Millionen Zwangsarbeiter fest im Bewusstsein der deutschen Gesellschaft verankert. Doch die Zwangsarbeit im Zweiten Weltkrieg ging aber weit über das Deutsche Reich hinaus: Über 20 Millionen Europäer mussten auch von Brest bis Nordafrika, vom Nordkap bis Weißrussland für das NS-Regime und seine Verbündeten Arbeit leisten. Das Thema der Zwangsarbeit in den besetzten Ländern ist weit weniger bekannt und bleibt von der Forschungs- und der Erinnerungskultur des jeweiligen Landes stark abhängig. Eine bislang nicht systematisch erforschte Gruppe von Zwangsarbeitern sind die spanischen Bürgerkriegsflüchtlinge, die vom NS-Regime als “Rotspanier” bezeichnet wurden.

Wir suchen Dokumente, Fotos, Briefe über OT-Lager ! Helfen Sie uns

 



 

"L´empire de la contrainte".

Le travail obligatoire dans les colonies françaises 1900-1946

 

La colonisation (de peuplement où d´exploitation, pas les comptoirs) avec le contrôle effectif des territoires et la soumission des populations en Afrique et en Asie démarre à la fin du 19e siècle par l´occupation militaire des régions jusque-là peu connus par les Européens.

La France s´impose à la fin du 19e siècle par des guerres en Indochine, à Madagascar et en Afrique occidentale. Seule exception demeure l´Afrique centrale où Brazza parvient pacifiquement à signer des traités de protection. Or la « mise en valeur » des nouvelles colonies françaises au début du 20e siècle se heurte à l´absence totale d´un salariat, indisponible en Indochine et en Afrique pour les nouvelles plantations privées et pour les projets étatiques ambitieux.

La question du travail des « indigènes » devient donc la question principale pour la colonisation, et les colonisateurs  considèrent qu´il faut apprendre à ces « sauvages » peu civilisés le goût de travail par la contrainte. Toutes les colonies françaises (celles des autres nations aussi) subissent la contrainte de travail sous des formes variées (réquisition administrative, prestation fiscale, recrutement militaire et engagement contractuel).

Cette contrainte est légitimée par un cadre législatif ségrégationniste qui crée des sociétés coloniales de deux classes : citoyens et sujets. Cette contrainte sous forme de réquisition, prestation , conscription ou engagement des milliers d´ « indigènes » permet d´équiper les colonies dans les années 1920-30 des bâtiments administratifs (écoles, hôpitaux), des routes, des chemins de fer, des ports et surtout des plantations privées dédiées à l´export.

Étant donné que les nouvelles colonies restent dépourvues d´un marché de travail libre, la contrainte demeure durant un demi-siècle le seul recours pour la colonisation, dont l´abolition est prévue après le développement d´un salariat. Ceci sera la cas pour la France en 1946 par le général de Gaulle.

 

Eine erste Gesamtstudie der Zwangsarbeit im franz. Kolonialreich (West- und Zentralafrika, Madagaskar und Indochina) im 20. Jahrhundert                               



 

"Les étrangers en surnombre".

Les Groupements de travailleurs étrangers (GTE) sous le régime de Vichy

 

Une version abrégée de ma thèse sur le travail obligatoire des refugiés étrangers ("Espagnols rouges") sous le régime de Vichy dans les Groupements de travailleurs étrangers (GTE). Verkuerzte Fassung meiner Dissertation ueber die auslaendischen Arbeitskompanien in Vichy-Frankreich. Visualiser Commander

 

 



Camps de travail sous Vichy.

Les "Groupes de travailleurs étrangers" (GTE) en France

et en Afrique du Nord 1940-1944

(Dissertation/Thèse). Etude des différents formes du travail obligatoire des étrangers et des coloniaux pour le régime de Vichy et pour l'occupant (606 pages)

Dissertation ueber auslaendische Zwangsarbeiter in Vichy-Frankreich.

Visualiser Commander E-Book


Der Atlantikwall in Aquitanien.

Baumeister und Zwangsarbeiter im Dienste Hitlers

 

(Mémoire de magistère / Magisterarbeit). Studie ueber politische, wirtschaftliche und soziale Aspekte des "Atlantikwalls" in Suedwestfrankreich. Visualiser Commander EBook


 

"Le travail en temps de guerre",

 in: Robert Frank/Aylan Aglan (dir.), 1937-1947. La guerre-monde II, Paris, Gallimard 2015, tome 2, p. 1920-1971

 

(51 pages). Long article sur le travail forcé durant la Seconde Guerre mondiale en Europe, Asie et Afrique. Artikel ueber die Zwangsarbeit in Europa, Asien und Afrika waehrend des Zweiten Weltkriegs Visualiser Commander

 


Le mur de l'Atlantique en Aquitaine

Le "mur de l'Atlantique" en Aquitaine 1940-1944.

Etude du "mur de l'Atlantique" en Aquitaine durant la Seconde Guerre mondiale.  

Visualiser Commander 


L' Organisation Todt en France

 

L' Organisation Todt en France 1940-1944

 Extrait de ma thèse concernant l´Organisation Todt en France. Studie ueber die wenig erforschte nationalsozialistische Organisation Todt im besetzten Frankreich

Visualiser Commander EBook

 


Les camps de Vichy en Afrique française du Nord

Les camps de Vichy en Afrique française du Nord 1940-1943

 

Extrait de ma thèse sur les camps d' internement et de travail en Algérie française. Auszug aus meiner Dissertation ueber Internierungs- und Arbeitslager in Franzoesisch-Nordafrika (1940-1943)  Visualiser Commander EBook

 


Les camps de travail en Aquitaine 1940-1944

         Les camps de travail en Aquitaine 1940-1944

Etude sur les "Groupements de travailleurs étrangers" en Aquitaine et une etude sur le camp d' internement à Mérignac. Studie ueber Arbeitslager im Suedwesten Frankreichs waehrend des Vichy-Regimes  Visualiser Commander

 


 

« L´Organisation Todt en France 1940-1944 »,

in J.-L. Leleu, F. Passera, J. Quellien, M. Daeffler, Atlas de la France durant la Seconde Guerre mondiale, Fayard, 2010, p. 234-235 (article)

« La main-d´œuvre encadrée de Vichy »,

in J.-L. Leleu, F. Passera, J. Quellien, M. Daeffler, Atlas de la France durant la Seconde Guerre mondiale, Fayard, 2010, 108-109 (article)

Commander

 


 

« Les camps de travail de l´Organisation Todt en France 1940-1944 »,

in Christian Chevandier / Jean-Claude Daumas (dir.), Travailler dans les entreprises sous l'Occupation, Besançon, Presses Universitaires de Franche-Comté, 2007, p. 235-256 Visualiser Commander

 


« Maîtres d´ouvrages et travailleurs forcés au service de Hitler :

Le Mur de l´Atlantique en Aquitaine »,

in Bernard Garnier / Jean Quellien (dir.), La main-d'œuvre exploitée par le IIIe Reich, Caen, CRHQ, 2003, p. 285-306. Commander

 


 

Émile Quesnel. Un aviateur français

Documentation online / Online-Dokumentation (fr)

 

Cette page est née d'un hasard : au décès du grand-père de ma femme nous avons découvert ses carnets de vol qui témoignent d'une grande carrière d'aviateur au sein de l'Armée de l'air française. Cette page reconstitue son parcours professionnel qui couvre l'une des plus douloureuses périodes de la France. Émile Quesnel a participé durant sa carrière militaire à trois guerres pour la France : la Seconde Guerre mondiale (1939-1945), la guerre d'Indochine (1946-1954) et la guerre d'Algérie (1954-1962). Cette page lui rend hommage.

 


www.gleiwitz-sosnitza.de

Umfangreiche Online-Dokumentation von Guenter Gaida ueber Oberschlesien und beruehmte Schlesier, die Stadt Gleiwitz und seinen Ortsteil Sosnitza.

 

Page Web de Guenter Gaida sur la Silésie, la ville de Gliwice et le quartier Sosnitza (all)

Importante collection des Silésiens connus


© 2018 Peter Gaida